Écrivez-nous

Contact

News

25/11/2021

Nodus Factory lève des fonds pour développer sa filière recyclage

Leader national dans le secteur de l’accastillage marin et des connecteurs textiles, Nodus Factory n’en finit pas d’innover. Dernière actualité en date : l’ouverture de son capital au fonds d’investissement du Crédit Agricole. Objectif affiché : industrialiser sa filière recyclage au service du secteur aquacole.

Actu Nodus Nov.21

Grandir pour innover

Reconnue pour son expertise en tant que fabricant de solutions d’attaches textiles pour le nautisme, l’industrie et l’aquaculture, la jeune entreprise Nodus Factory passe un cap en matière de développement en cette fin d’année. Sa montée en puissance se matérialise par un apport au capital d’un montant de 500 000€, dont la moitié est octroyée par Crédit Agricole Morbihan Expansion, le fonds d’investissement de la banque éponyme.

Pour Yves Laurant, dirigeant de la startup, « il s’agit d’un partenariat qui va au delà de l’apport financier, porteur de sens aux côtés d’une banque proche du monde agricole et aquacole. »

« Notre éco-responsabilité en jeu! »

En vue pour l’entreprise qu’accompagne Vipe depuis ses débuts, le développement de sa filière recyclage, grâce à la valorisation des déchets de l’aquaculture qui représentent, aujourd’hui en France, près de 600 tonnes par an.

« Grâce au soutien de nos partenaires industriels, nous souhaitons récupérer les déchets non valorisés de ce secteur pour produire des poches ostréicoles et des cages anti-prédateurs. » Ou comment créer un cercle vertueux de recyclage, tout en augmentant la productivité de la filière ostréicole…

« Nos cages anti-prédateurs permettent aujourd’hui de sauver 60% de la production qui était jusqu’alors perdue, ajoute Yves Laurant. Quant aux poches, elles ont été conçues selon un système innovant qui leur permet de se retourner automatiquement grâce à la marée ». Un gain de temps considérable pour l’ostréiculteur en manque structurelle de main d’œuvre !

Louer plutôt qu’acheter son matériel ostréicole : vers un nouveau modèle économique…

Visionnaire, l’entreprise Nodus Factory entrevoit les débouchés commerciaux du monde aquacole sous l’angle de la location. Un modèle qui s’étend déjà dans le milieu agricole, avec des solutions de mutualisation de matériels de plus en plus courantes. « En proposant nos poches ostréicoles et nos cages en location, nous nous engageons sur un accompagnement au long terme avec nos clients », commente le chef d’entreprise. Les ostréiculteurs et les mytiliculteurs pourraient en effet réduire de 30% le coût de leurs investissements en passant par un système de location.

Le marché de l’aquaculture n’a qu’à bien se tenir !